Migration du Biodôme

Migration du Biodôme 

Sans titre - 1

Objet d’un concours international, la Migration du Biodôme porte sur le réaménagement du vélodrome réalisé par Roger Taillibert lors des Jeux olympiques de 1976, devenu une institution muséale en 1992. Elle est l’occasion de mettre en lumière le projet d’origine, notamment par le dévoilement de la voûte surplombant l’ensemble des espaces d’exposition.

Lieu
Montréal, QC
Type
Arts et culture, Architecture
Étages
2
Superficie
373 000 pi² / 35 000 m²
Statut
Complété (2020)
Collaboration
KANVA (toutes les phases du projet)

Inspiré de la biophilie, le concept architectural s’inscrit dans le fil droit  des idéaux promus par Espace pour la vie – cet organisme visant le rapprochement de l’humain et de la nature à travers des actions de diffusion, de conservation, de recherche et d’éducation.

Aussi, le complexe propose une immersion totale au sein de quatre écosystèmes, entre lesquels le visiteur est invité à déambuler librement. Une paroi textile accompagne le mouvement d’ensemble, ses lignes courbes circonscrivant les différents espaces.

Complétant la scénographie, un réseau de passerelles aériennes démultiplie les points de vue sur la faune et la flore. Ces passerelles mènent à la Bio-machine, un outil éducatif expliquant le fonctionnement des lieux.

Outre la structure secondaire assurant la stabilité des nouveaux équipements, un mur de glace intérieur figure parmi les prouesses techniques réalisées à l’issue d’une riche collaboration entre architectes, ingénieurs, muséographes, biologistes et autres experts animaliers.

Crédit photo : Marc Cramer, James Brittain

Réalisations similaires